Bien entretenir son poêle à bois

Pour assurer une meilleure efficacité et longévité de votre poêle à bois, il convient de l’entretenir de façon rigoureuse et régulière. En effet, c’est le meilleur moyen de rallonger la durée de vie de votre système de chauffage au bois tout en optimisant sa performance et sa capacité de chauffe. Si vous prévoyez d’entretenir vous-même, voici les étapes à suivre :

Les entretiens réguliers d’un poêle à bois

On distingue deux types d’entretiens à réaliser sur un poêle à bois : l’entretien régulier et l’entretien exceptionnel. Parmi les entretiens réguliers, on compte le nettoyage de la vitre, le décendrage et le nettoyage intérieur et extérieur de l’appareil. Pour le nettoyage de la vitre, il faut savoir que la cendre est un bon nettoyant. Il suffit de prendre un essuie-tout et de l’imbiber de cendre pour donner à la vitre sa clarté. Quant au décendrage du poêle à bois, c’est un indispensable pour éviter que la grille ne se déforme. Cette opération consiste à vider le cendrier au moyen d’une balayette ou d’un aspirateur à cendres. Lorsque ce sera fait, pensez à nettoyer les parois intérieures afin de jouir d’une meilleure combustion de bois. Pour le nettoyage, servez-vous d’un pinceau ou d’une balayette. Pour ce qui est du nettoyage extérieur du poêle à bois, il convient d’essuyer le dessus, les côtés et la façade de l’appareil à l’aide d’un chiffon humide. Et afin de limiter tout risque d’obstructions, il est impératif d’aspirer les orifices de ventilation de façon régulière.

L’entretien exceptionnel d’un poêle à bois

L’entretien exceptionnel d’un chauffage au bois consiste à effectuer un ramonage des conduits de fumée et de raccordement au moins deux fois par an. C’est un impératif pour veiller à la sécurité et prévenir de risque d’incendie. Et pour des raisons de sécurité, cette opération doit être effectué par un ramoneur agrée et expérimenté. En tout cas, sachez que différentes techniques peuvent être utilisées pour ramoner le conduit de votre poêle à bois. Vous avez le ramonage mécanique qui est le plus ancien et le plus simple. Mais il existe aussi des produits de ramonage qui permettent d’enlever efficacement tous les résidus incrustés dans le conduit. En ce qui concerne les modes de ramonage, on peut citer le ramonage par le haut, le démontage des tuyaux de raccordement et les trappes de ramonage. C’est un entretien long et fastidieux qui requiert l’utilisation d’outils spécifiques, mais aussi de solides compétences en la matière. Evitez donc de vous lancer tout seul dans le ramonage de votre appareil de chauffage sans l’aide d’un professionnel pour qu’il n’y ait pas de mauvaises surprises.

En tout cas, si vous voulez investir dans un chauffage au bois pour affronter l’hiver, consultez le site de Label Habitation en cliquant ici : https://www.labelhabitation.com/chauffage/chauffage-bois.html. Vous y trouverez une large gamme de modèles de marque.